Conseils

Huiler votre chaine

Quel type de lubrifiant choisir ?

Sur les bouteilles on lit généralement :

  • « Dry lube » ou « Lubrifiant pour conditions sèches »
  • « Wet lube » ou « Lubrifiant pour conditions humides »

La plus part des gens penssent que l’on utilise le lubrifiant « sec » pour le vélo de course et le lubrifiant « humide » pour le VTT.

En fait, c’est un peu plus subtil que ça.

Il existe en gros 3 catégories de lubrifiants (avec ensuite des nuances suivants les composants) :

  • humide
  • sec
  • « Le lubrifiant « sec »

Le lubrifiant « sec » est appelé ainsi parce qu’une fois bien réparti sur les pièces de votre groupe, il va sécher.

Avantages

Une fois sec, il n’est plus collant. La saleté ne va donc pas y adhérer – contrairement au lubrifiant humide – à condition de ne pas en mettre trop.

Si le temps est au beau et les routes sèches, vous n’aurez pas besoin d’en remettre avant plusieurs sorties, ni d’essuyer la chaîne car elle ne devrait pas attraper la saleté.

Astuce

Pour savoir si votre chaîne a besoin d’être lubrifiée ou non, écoutez-là en roulant : elle ne doit pas faire de bruit.

Inconvénients

Ce lubrifiant a besoin de quelques heures pour bien sécher, donc mieux vaut l’appliquer la veille au soir. Avec une application de dernière minute, votre chaîne sera noire et encrassée immédiatement !

Ce lubrifiant n’est pas résistant à l’eau. Cela signifie qu’après chaque sortie sous la pluie ou sur des routes détrempées, il faut très rapidement tout sécher à l’aide d’un chiffon (pour que la chaîne et surtout les pignons ne rouillent pas), et graisser à nouveau.

Le lubrifiant « humide »

Ce lubrifiant reste humide ! – ou collant au toucher si vous préférez.

Avantages

Résistant à l’eau, il constitue une excellente protection par temps humide et ne sera pas lessivé à la première pluie. Il est utilisé le plus souvent sur les VTT ou les vélos de cyclocross qu’il faut davantage protéger contre la boue, l’eau et la saleté des chemins, mais aussi idéal sur des (très) longues sorties sur route par mauvais temps.

Inconvénients

Il faut fréquemment essuyer la chaîne et les autres pièces avec un chiffon pour les débarrasser de ce mélange graisse/saleté. En effet, ce cambouis (graisse noircie par l’usage) aura le même effet que si vous frottiez votre chaîne avec un papier de verre grossier ! Les pièces vont alors s’user beaucoup plus vite si vous ne l’ôtez pas.

Astuces

Il n’est pas nécessaire de dégraisser à fond avant de remettre ce lubrifiant : l’important est d’essuyer ce cambouis au maximum (n’oubliez pas les 2 roulettes du dérailleur).

Le lubrifiant « entre-deux » à base de cire

Il conviendra plutôt pour des conditions sèches et avec des routes poussiéreuses.

Avantage

La cire va attraper la saleté et la « repousser » pour qu’elle n’affecte pas la mécanique. Donc pas besoin d’essuyer la chaîne avant de réappliquer du lubrifiant.

Inconvénients

Il faut en remettre presque après chaque sortie, car la cire s’en va très vite…

Mon compte

Mot de passe oublié?